Boum, quand la politique fait boum!

Le PDC réinvente le concept du « tout sauf … » en lançant une candidature certes féminine, mais complètement kamikaze.

Le PLR, déchiré entre pro et anti, laisse la liberté de vote, refusant ainsi de soutenir son allié de l’Entente.

L’UDC maintient l’habile et caustique pourfendeur du politiquement correct.

Voilà les trois ingrédients ajoutés au duel au soleil entre la shérif écologiste et le pistolero jusqu’au boutiste pour un deuxième tour qui sera vraiment explosif et dévastateur.

Le premier cadavre sera celui de l’Entente car la candidature PDC n’a, à mes yeux et malgré tout le respect que je lui dois, aucune chance d’être retenue par le peuple ; les pro PLR ne pourront que la considérer comme une attaque frontale contre leur champion.

Le second cadavre sera évidemment celui du parti libéral-radical tel qu’il était jusqu’à présent, né d’une fusion qui a certes assuré le succès électoral pendant longtemps, sans pour autant réaliser une véritable intégration entre les deux parties.

Quant à la troisième victime, il faudra voir comment se positionnera le sniper de l’UDC et à qui il réservera ses meilleurs coups.

Ce western à la genevoise peut sembler passionnant, voire haletant, si ce n’est qu’il ne s’agit pas d’une fiction, mais de la vraie vie, celle des citoyennes et citoyens de la République et canton de Genève.

Les Verts-libéraux ne considèrent pas que la politique s’apparente à un western et se refusent à cautionner une telle conception. Voilà pourquoi leur AG a voté non seulement le retrait de la candidature de Michel Matter, mais aussi la liberté de vote, signe qu’ils renoncent à soutenir le moindre protagoniste de ce remake de « Il était une fois … à l’est de la France » !

 

Lien permanent 18 commentaires

Commentaires

  • Si on choisit l'étique et la réputation de Genève, le PDC a bien fait de faire connaître une candidate non avocate (quel soulagement) afin de se positionner pour les prochaines élections et sauver le PLR de son mouton noir.
    Si elle affiche en plus d'un certain charisme, que l'on a pas vu chez le candidat PLR, ce sera le moindre mal pour un PLR, que de voir une élue PDC prendre la place de Maudet.
    Le PLR est plus faible, éloignée du peuple avec sa cohorte d'avocat candidats. Le thème de l'économie ne suffit plus à rassembler large. Le PLR aura encore plus besoin d'alliances pour les élections suivantes.

    Le PDC est le seul parti qui pouvait sauver l'honneur de la droite de Genève sans diviser encore plus les militants du PLR. Reste à savoir si les genevois veulent être sauvés d'eux-mêmes, l'appétit béton de Maudet peut aider.

  • Maudet n'est pas avocat et vous choisissez, comme le PDC, de faire élire la candidate d'extrême gauche, verte intégiste, qui est avocate alors que vous honissez les avocats.

  • Selon moi, la candidature PDC, outre qu'être suicidaire, est illégale. En effet, ce parti n'a présenté personne lors du premier tour, n'étant pas formellement allié au PLR! Le PLR est en effet parti seul au combat! (Loi sur l'exercice des droits politiques, Art. 100, al. 2).

    Source : LEDP, Art. 100 Second tour [...] 2 Dans ce second tour, seuls peuvent déposer une liste les partis politiques, autres associations ou groupements qui ont participé au premier tour.

  • D'où cette liste PDC-PBD, le Centre, mais l'apparentement n'existait pas au premier tour non plus. Je suis, comme vous, perplexe devant le critère de conformité légale. Mais bon, je ne suis pas juriste... J'espère que ça ne donnera pas lieu à une xième Genferei!

  • Ce qui est clair est que la liste PBD, c'est-à-dire son ou ses mandataires, peut acceuilir au deuxième tour qui elle veut sur sa liste après que le candidat PBD au premier tour ait jeté l'éponge. Ce qui est discutable est le changement de nom de la liste. Qui sait peut être qu'un citoyen s'en offusquera. Toujours est-il que cette candidate PDC est un coucou qui a trouvé un nid tout fait à occuper.

  • En plus de Madame Torracinta nous risquons de nous trouver avec une deuxième idéologue (et féministe à la mode) non seulement de gauche, gauche était autrefois un compliment chez nous, mais encore verte au point de nier l'importance de la vaccination.

  • "[...] mais encore verte au point de nier l'importance de la vaccination. "

    On ne saurait mieux dire !

  • J'avais crû comprendre qu'elle réfléchissait pour sa propre vaccination. Vu son âge et son abscence d'obésité et si elle est en bonne santé elle a raison d'y réfléchir à deux fois. A oui, j'oubliai, elle est femme contrairement à vous Mère-Grand.

  • @Mere-Grand: «...., gauche était autrefois un compliment chez nous »

    Bien de personnes de gauche, et pas des moindres, ne se reconnaissent dans cette gauche là!

  • @Patoucha
    C'est pourquoi j'ai spécifié "autrefois".
    P.S. Mais peut-être vous ai-je mal comprise et vous visiez la gauche d'autrefois. Si c'est le cas, nous avons simplement une divergence d'opinion.

  • @Mère-Grand

    Je précise: "Bien de personnes de gauche- sous-entendu d'autrefois et pas que.... -" ne se reconnaissent pas dans cette gauche là - sous-entendu: d'aujourd'hui :) Ouf!

    J'ai toujours tendance à croire que les gens me comprennent à demi-mot! Que nenni! Faudrait que je m'y fasse pour souligner ce que j'écris.

  • Votre pseudo dit tout: quel parti ne s'est pas mis à pêcher les voix vertes?

  • Autre version: qui ne s'est pas teint en vert pour pêcher des voix?

  • Monsieur Bugnion,

    Très bon et honorable choix de votre parti.

  • Monsieur Bugnion,

    Avez-vous lu le rapport Fonjallaz?

    https://www.ge.ch/document/24067/telecharger

  • Non, pourquoi?

  • "le rapport Fonjallaz" (Daniel)

    90 petites pages de rien du tout.


    "... entre 2013 et 2018 ... l'unité dédiée à la promotion économique a été dirigée par trois directeurs différents et une directrice ad interim." (avec des melons gros comme ça et des dents longues comme ça)


    "... collaborateurs ... transferts ... nouvelles fonctions sans cahier des charges ou objectifs définis ... assignés à des activités qui ne relevaient pas de leurs domaines de compétences ... "


    "... perte de sens ... stress fréquent ... arrêts de travail de longue durée ..."

    (En somme, l'Etat en transformation avec des missions, des objectifs, des cahiers des charges, des structures, et des cadres qui ne suivent pas, quoi !)


    "... la plupart de ces changements ne semble pas avoir été discutés avec les intéressés ..."


    "... la rapidité des changements et le manque d'explications quant à ceux-ci ont créé des difficultés d'adaptation ..."


    "... la responsabilité des difficultés éprouvées par les collaborateurs à cet égard peut être attribuée en partie aux titulaires et aux cadres supérieurs des départements concernés qui ont été amenés à décider, communiquer, gérer, ou à tout le moins le superviser ..."

    ( ah ben voila ! Au fait ... c'est quoi exactement un "titulaire" ici ?)


    "... il faut rappeller l'article 2A alinéa 1 letre c LPAC ..."


    "... statuts hybrides de collaborateurs ..."

    (hybrides ???)


    "... membres du secrétariat général avaient des activités relevant de la promotion ..."

    (!!! De la promotion politicienne ?)


    "perpetuelle restructuration"

    (Probablement à la mode Agile du chef suédois Bork Bork Bork ...)

    https://www.youtube.com/watch?v=yZMdW6_oRwQ

    https://www.youtube.com/watch?v=2Qj8PhxSnhg

    https://www.youtube.com/watch?v=WBICUXikKqQ


    "... le sentiment que M. le Conseiller d'Etat Maudet plaçait et déplaçait les gens "comme des pions" ... "

    "... la communication générale et individuelle relatives à ces évènements étaient au surplus manifestement insuffisante."

    "... charge de travail est suceptible d'avoir dépassé l'admissible en terme de protection de la personnalité, notamment au vu du volume de travail exigé, des délais et des conditions dans lesquels ce travail s'est réalisé ainsi que de la durée prolongée de la situation de crise."

    "... une large majorité de ceux-ci n'a pas compris les motifs du déménagement ... changement perpétuel ... communiquées de façon déficiente ... communication lacunaire ..."

    "... le DDE était devenu une département distributeur de prestations dans le cadre de la crise sanitaire ..."

    ("distributeur", késako ???)

    "... adaptation des outils du DDE sur le plan numérique et l'angagement de personnel supplémentaire ...


    "... l'article 8 alinéa 1 lettre a chiffre 4 ROAC et l'article 12 ROGSIC imposent que chaque département soit muni d'un tel directeur, faisant de ce transfert une mesure dont la régularité règlementaire est douteuse."

    *... collège des secrétaires généraux ..."

    "... se séparer d'une personne ayant une formation de juriste ..."

    (les juristes sont généralement coriaces)


    "... ont également confirmé la toute-puissance de M. le Conseiller d'Etat Maudet qui pouvait écarter sans difficulté des cadres du DDE ..."

    "... management horizontal ..."

    (à ne pas confondre avec le management "à l'horizotale", n'est-ce pas ?)


    "... fonctionnement participatif et une prise de décision commune ..."

    (Et voila ! Le bouton sur le nez que tout le monde veut faire éclater lui-même !)


    "La communication relative aux mesures de réorganisation ("l'horizontalisation" et ses conséquences) s'est révélée particulièrement déficiente."

    (L'ère impériale des communicants)


    "... mise sous pressions des collaborateurs ..."

    (Grave erreur ! Maudet aurait du immédiatement déclarer faillite !)


    "... solliciter les subordonnés pendant leur temps de repos, souvent très sèche, apparaît douteuse du point de vue des règles protégeant la personnalité des agents de l'Etat."


    "La petite taille de ce département confiné sur deux étages d'un seul immeuble aurait et le rapport direct que M. le Conseiller d'Etat avait avec ses collaborateurs auraient dû, en premier lieu, lui permettre de prendre conscience de ces souffrances et, en second lieu, le conduire à une certaine adaptation de ses exigences et de son style de management."


    Bon ben voila, Pierre Maudet victime sans aucun doute des conséquences de l'horizontalisation.

    Un général d'armée amené du jour au lendemain à conduire au combat contre le virus causant des boutions sur le nez, des unités d'assaut de fonctionnaires agiles de l'élite. Je comprends le problème d'adaptation de Pierre Maudet.

  • Monsieur Bugnion,

    "Non, pourquoi?"

    Parce que c'est très instructif.

Les commentaires sont fermés.